A A
RSS

Installer Wordpress sur un serveur local

Jeudi 21 août, 2008

Wordpress


Installer Wordpress sur un serveur local vous permet de tester des plugins, de réaliser des designs, vous pouvez tout aussi bien éditer directement vos fichiers sur le serveur ou bien avoir votre éditeur favori configuré pour transférer automatiquement vos changements sur le serveur Web une fois les modifications votre thème Wodrpress enregistrées.

Il y a peut-être un serveur s’exécutant sur votre ordinateur. Pour le savoir, il suffit d’ouvrir votre navigateur et de saisir : http://localhost (sans www, ni .com). Si votre navigateur ne trouve rien, suivez la marche à suivre pour installer Wordpress sur un serveur local.

Contrairement au passé où installer un serveur local sous Windows et Macintosh était une tâche laborieuse (Unix et Linux ayant un serveur d’origine), l’installation n’a jamais été aussi facile. Nous allons voir comment configurer un environnement de développement local en utilisant Apache, PHP, MySQL, et WordPress.

Téléchargement de XAMPP

Bien qu’il soit tout à fait possible de télécharger et d’installer PHP et une base de donnée MySQL séparément, il peut être assez laborieux de les faire fonctionner ensemble. C’est pourquoi nous allons opter pour la solution de facilité en faisant appel à nos amis d’Apache qui nous offrent le kit d’installation XAMPP qui est un serveur Apache qui contient MySQL, PHP et Perl. XAMPP est réellement très facile à installer et à utiliser, vous n’avez qu’à le télécharger, le décompresser et le démarrer. Téléchargez le dernier kit d’installation XAMPP. Le plus simple est de choisir la version avec l’installateur (faites défiler l’écran et cliquez sur Installateur).
Téléchargement de XAMPP

Figure 1-1. Apachefriends.org offre un kit d’installation d’Apache préconfiguré appelé XAMPP qui est constamment mis à jour.

Une fois le programme d’installation téléchargé, double-cliquez dessus pour démarrer. XAMPP est disponible en plusieurs langues, nous utiliserons la version française. Lorsque vous cliquez sur le bouton Next dans l’assistant de configuration, on vous demande où installer XAMPP. Si vous êtes d’accord les fichiers seront copiés sous C:\xampp\ (choisissez un emplacement différent si vous le souhaitez, mais je vous recommande l’option par défaut), il suffit ensuite de cliquer sur le bouton Next. XAMPP vous demande ensuite d’installer les différents composants en tant que services (fig. 1-2), ce qui signifie qu’ils démarreront automatiquement lorsque vous démarrerez Windows. Si vous ne prévoyez pas d’utiliser souvent votre serveur local ne cochez pas, vu que tous ces programmes vont ralentir inutilement votre ordinateur. Vous pourrez facilement changer cela plus tard. Pour commencer l’installation cliquez sur Install.
Les services de XAMPP

Figure 1-2. Cochez les cases pour un démarrage automatique du serveur.

A présent, XAMPP installe les fichiers nécessaires sur votre ordinateur. L’installation peut prendre plusieurs minutes, selon la vitesse de votre ordinateur. Le programme d’installation va également afficher des fenêtres DOS (avec fond noir), c’est tout à fait normal. Lorsque l’installation de XAMPP est finie, il vous est demandé de cliquer sur le bouton Finish pour quitter le programme d’installation. Faites-le. Il vous est alors demandé si vous voulez démarrer le panneau de contrôle XAMPP. Choisissez Oui pour ouvrir le panneau de contrôle XAMPP (fig. 1-3).
Panneau de configuration XAMPP

Figure 1-3. Le panneau de configuration vous permet de démarrer et de stopper chacun des composants et vous donne l’état de votre serveur local.

Le panneau de configuration vous permet de démarrer et d’arrêter chacun des composants, vérifier l’état du serveur, d’actualiser les paramètres, et d’administrer chaque composant. Nous utiliserons simplement Apache (le serveur) et MySQL (la base de données). Les autres composants sont FileZilla (un serveur FTP) et Mercure (un serveur e-mail). Ne les démarrez pas. Gardez les cases marquées svc décochées (fig. 1.3). Si elles sont cochées à la fois Apache et MySQL seront installés en tant que service et seront lancés à chaque démarrage de Windows. Ce n’est pas ce que l’on souhaite, vous pouvez les démarrer manuellement sans gaspiller les ressources et ralentir Windows.
Si tout c’est bien passé, en cliquant sur le bouton Admin d’Apache votre navigateur s’ouvre et vous affiche la page d’accueilde XAMPP avec toutes les informations sur l’installation de votre serveur, comme l’illustre la figure 1-4.

Un programme peut entrer en conflit avec votre serveur : Skype, car il utilise les mêmes ressources qu’un serveur local pour se connecter à Internet. Si votre serveur Apache ne démarre pas, éteignez Skype et essayez à nouveau.

Pour changer de langue, il suffit de cliquer sur la langue souhaitée, dans le menu langue en haut à droite.
Installation de XAMPP réussie

Figure 1-4. Si tout c’est bien passé avec l’installation de votre serveur local, en tapant http://localhost dans votre navigateur vous devriez voir apparaître la page d’information de XAMPP.

Vous pouvez à présent prendre connaissance de toutes les possibilités qu’offre XAMPP. Vous pouvez vérifier l’état de votre serveur, voir comment il est sécurisé, lire la documentation et vérifier l’état de votre installation PHP grâce à phpinfo(). Remarquez également que XAMPP vous permet de vérifier que tous les composants ont bien été installés correctement au travers de démos.
Le répertoire racine de votre réseau local est le dossier htdocs dans votre répertoire d’installation (si vous avez choisi l’installation par défaut il est situé dans C:\xampp\htdocs\), c’est là que vous devez copier les fichiers que vous souhaitez voir apparaître sur votre serveur. Quand votre serveur est démarré vous pouvez parcourir les fichiers en vous rendant à http://localhost ou http://127.0.0.1 à l’aide de votre navigateur.
Dans la rubrique Outils, vous trouverez phpMyAdmin, qui est une application qui vous permet de manipuler vos bases de données, vérifier leur état et en faire des sauvegardes. Vous allez avoir besoin de phpMyAdmin pour l’installation de Wordpress.

Réglages PHP

Certains scripts et applications nécessitent quelques modifications dans PHP. Alors que la plupart sont déjà installé sur XAMPP, vous pourriez être amené à changer la configuration de PHP. Le fichier de configuration qui s’appelle php.ini se trouve dans le sous-dossier apache/bin de votre installation XAMPP. Dans l’installation par défaut il se trouve sous C:\xampp\apache\bin\php.ini.
Ouvrez php.ini dans un éditeur de texte comme notepad (pas dans Word !) et rechercher les termes Windows Extensions. Vous trouverez une section qui liste toutes les extensions disponibles pour PHP :

; Windows Extensions
; Note that ODBC support is built in, so no dll is needed for it.
; Note that many DLL files are located in the extensions/ (PHP 4) ext/ (PHP 5)
; extension folders as well as the separate PECL DLL download (PHP 5).
; Be sure to appropriately set the extension_dir directive.

;extension=php_apc.dll
;extension=php_apd.dll
;extension=php_bcompiler.dll
;extension=php_bitset.dll
;extension=php_blenc.dll
…

Vous pouvez ajouter ou supprimer une extension en supprimant ou en ajoutant le point-virgule devant la déclaration. Les extensions utiles à ajouter sont (effacer le point-virgule) :

;extension=php_crack.dll
extension=php_curl.dll
;extension=php_cvsclient.dll
;extension=php_docblock.dll
extension=php_domxml.dll
;extension=php_event.dll

A chaque modification des réglages PHP vous devez relancer Apache (Stop puis Start) dans le panneau de contrôle de XAMPP.

Installation de Wordpress

A présent qu’Apache, PHP et MySQL fonctionnent, vous pouvez installer votre propre blog sous Wordpress. L’intérêt d’avoir une version locale de Wordpress est que vous pouvez bidouiller vos réglages sans nécessairement être en ligne. Par exemple vous pouvez avoir envie de changer l’apparence visuelle de votre site sans que cela soit visible de vos visiteurs pendant la transformation. Il est préférable d’effectuer vos essais localement que de gêner vos visiteurs. Commencez par télécharger la dernière version de Wordpress. Une fois le téléchargement effectué, décompressez l’archive ZIP dans le répertoire d’installation. Déposez ce dossier dans le répertoire racine C:/xampp/htdocs/
Wordpress contient pas mal de fichiers, et l’extraction peu prendre du temps. Une fois terminé vous devriez avoir un dossier Wordpress contenant plusieurs fichiers dans des sous-dossiers.
La structure des dossiers est assez simple :

  • wp-admin contient tous les fichiers d’administration. Il est peu probable que vous y touchiez.
  • wp-content est plus intéressant, car il contient l’interface de contenu de Wordpress. Il y a deux sous-dossiers : wp-plugins ou vous allez mettre tous vos plugins et wp-theme ou vous pouvez placer les différentes skins pour Wordpress.
  • wp-includes contient tous les fonctions tools utilisés par Wordpress. Là encore peu de chances que vous touchiez à quoique ce soit.

Pour l’instant le fichier le plus important est wp-config-sample.php c’est là que vous indiquez à Wordpress où se trouve votre base de données ainsi que le mot de passe pour y accéder. C’est également là que vous configurez votre blog. Renommez wp-config-sample.php en wp-config.php et ouvrez le dans l’éditeur de texte de votre choix. Dans le choix d’une installation par défaut, il se trouve sous C:\xampp\htdocs\wordpress. Les seuls changement à effectuer pour que Wordpress fonctionne sur un serveur local sont les suivants :

<?php
// ** reglages MySQL ** //
define('DB_NAME', 'mettezvotrenomdebddici'); // Le nom de la base de donnees
define('DB_USER', 'mettezvotreidentifiantici'); // Votre identifiant MySQL
define('DB_PASSWORD', 'mettezvotremotdepasseici'); // ...et votre mot de passe
define('DB_HOST', 'localhost'); // Dans la plupart des cas, vous n'aurez pas a modifier cette ligne
define('DB_CHARSET', 'utf8');
define('DB_COLLATE', '');

Changez le nom de la base de données par wordpress (DB_NAME, ligne 3), ainsi que votre identifiant MySQL en root (DB_USER, ligne 4) et laissez votre mot de passe vide (DB_PASSWORD, ligne 5), comme indiqué.

<?php
// ** reglages MySQL ** //
define('DB_NAME', 'wordpress'); // Le nom de la base de donnees
define('DB_USER', 'root'); // Votre identifiant MySQL
define('DB_PASSWORD', ''); // ...et votre mot de passe
define('DB_HOST', 'localhost'); // Dans la plupart des cas, vous n'aurez pas a modifier cette ligne
define('DB_CHARSET', 'utf8');
define('DB_COLLATE', '');

Ne faites jamais cela sur un serveur Web ! L’utilisateur root a accès à toutes les ressources de votre serveur et l’absence de mot de passe agit comme une invitation à l’encontre des hackers. Si vous voulez changer le nom de l’utilisateur et le mot de passe de la base de données vous pouvez le faire en cliquant sur le lien phpMyAdmin de votre installation.

Enfin, vous devez créer une nouvelle base de données pour Wordpress. Dans votre navigateur tapez l’adresse suivante : http://localhost/phpmyadmin/. Vous y trouverez un champ de formulaire qui s’appelle Créer une base de données à mi-écran. Entrez le nom de votre base de données (le même que dans le fichier wp-config.php), pour nous cela sera wordpress et cliquez sur Créer. Si tout se passe bien vous obtiendrez le message de confirmation suivant :
Création d’une base de données

Figure 2-1. Créer une nouvelle base de données dans PHPMyAdmin.

Une fois la base de données en place, vous pouvez commencer l’installation de Wordpress.
Dans la barre d’adresse de votre navigateur saisissez l’adresse suivante : http://localhost/wordpress/wp-admin/install.php. Vous devriez voir apparaître l’écran d’installation Wordpress (fig. 2.2), comme ci-dessous :
Création d’une base de données

Figure 2-2. L’écran d’installation de Wordpress.

Entrez le nom de votre blog ainsi que votre adresse email. Le titre sera le nom de votre site web, assurez vous donc que les renseignements que vous entrez seront les mêmes que ceux que vous voulez voir apparaître sur votre site. L’adresse email que vous donnez est l’adresse ou Wordpress vous notifie ce qui ce passe sur votre blog. Vous en aurez besoin pour obtenir à nouveau vos identifiants si vous les perdez. Cliquez sur Installer Wordpress et Wordpress créera toutes les bases de données nécessaires. Wordpress vous crée également un nom d’utilisateur et un mot de passe (fig. 2-3). Notez-les, vous allez en avoir besoin dans un instant. Ce mot de passe est créé de manière aléatoire et vous pourrez en changer, mais pour l’instant gardez-le avec vous.
Installation Wordpress réussie

Figure 2-3. L’écran de confirmation de Wordpress avec vos identifiants de connexion.

Cliquez sur : Se connecter et renseignez vos identifiants sur le formulaire à l’écran. Pour plus de sécurité, assurez-vous que la case Se souvenir de moi est décochée et cliquez sur le bouton Connexion. Si tout c’est bien déroulé, Wordpress sera installé correctement comme ci-dessous.
Installation Wordpress terminée

Figure 2-3. Wordpress fraîchement installé.

La première chose à faire est de changer le mot de passe temporaire par un mot de passe de votre choix et de renseigner vos données personnelles. Dans le menu principal cliquez sur l’onglet Utilisateurs puis sur votre profil et entrez tous les renseignements qui vous semble nécessaires. Pour les débutants, changez le mot de passe par quelque chose de plus facilement mémorisable. Ne changez pas votre rôle d’administrateur, cependant, car administrateur vous donne tous les droits nécessaires dont vous aurez besoin. Mettez à jour votre profil et vous voila près à vous balader dans votre installation Wordpress.
Arrivé là, il serait bon de lire un peu de documentation, de découvrir les différentes options du système, effectuer quelques changements ou essayer d’écrire votre premier article. Vous utiliserez le tableau de bord wordpress pour ajouter du contenu à votre site.

Réglages Wordpress

Maintenant que Wordpress est fonctionnel et que vous avez fait un tour d’horizon, il est temps que vous appreniez comment le bidouiller et l’améliorer. Il y a deux façons de modifier Wordpress (sans compter la plus évidente, qui est de modifier le code PHP par vous-même, ce que je vous déconseille à moins que vous ne sachiez ce que vous faites) :
Les plugins, qui sont des extensions qui offrent davantage de fonctionnalités à Wordpress.
Les thèmes qui permettent un changement d’apparence du système.
Commençons par les plugins. Il existe de très nombreux sites Web proposant différents plugins pour Wordpress :

L’installation de ces plugins dépend de leur complexité. Pour certains il suffit de les décompresser dans le bon dossier, alors que d’autres nécessitent une manipulation de la base de données. Ensuite, nous allons changer l’apparence visuelle à l’aide des différents thèmes. Dès que vous installez un nouveau thème vous pouvez changer l’apparence de votre blog en cliquant sur l’onglet Présentation dans le tableau de bord. Vous apercevrez le thème utilisé et ceux disponibles qui sont installés mais également un lien vers d’autres thèmes Wordpress.
Lançons nous dans l’installation d’un thème :
Choisissez un thème qui vous plait parmi les thèmes proposés par Wordpress et téléchargez le. Une fois que le téléchargement est terminé, décompressez votre fichier dans C:\xampp\htdocs\wordpress\wp-content\themes\. Les informations du thème seront toutes dans un seul dossier qui sera placé à la racine du dossier thèmes.
Dans le tableau de bord sous l’onglet Présentation devrait apparaître votre nouveau thème.
Cliquez sur l’image de votre nouveau thème pour l’activer, en cliquant sur voir le site (en haut du tableau de bord) vous verrez que votre blog a une apparence totalement différente à présent.

Conclusion

Vous êtes à présent prêt à lancer votre site Web. Vous disposez d’un serveur local qui sera votre terrain d’entrainement pour votre site Web et vous avez Wordpress d’installé ce qui vous permet d’écrire vos premiers articles. On vient de voir un bref aperçu de la quantité incroyable de matériel gratuit disponible sur le Web (les plugins et thèmes Wordpress). Nous en verrons davantage lors d’un prochain article.

1and1 Internet

  • FaceBook
  • Delicious
  • Stumbleupon cet article !

Tags : ,

9 Commentaire(s) Pour cet Article

  1. Amaury dit :

    Bizarre ce tuto, publié le 21 août 2008, et les captures d’écrans datent de WordPress 2.2, 2.3…

    On est à la version 2.6.1 hein !

  2. admin dit :

    Mise à jour des captures d’écrans qui dataient quelque peu ! La version 2.6.1 est enfin à l’honneur !

  3. mesSenger dit :

    cool, je vous remerci’ beaucoup pour ces vidépos :)

  4. And dit :

    Bonjour,

    J’ai suivi à la lettre ce tuto afin d’installer wordpress en local dans le but d’ajouter des thèmes téléchargés à mon blog. Tout s’est déroulé normalement puisque j’ai réussi à me connecter à mon blog en admin et j’ai bien vu les nouveaux thèmes dézippés avec les thèmes de base. J’ai donc choisi un nouveau thème qui s’est appliqué à mon blog mais hélas il n’apparait pas du tout lorsque je me connecte normalement au site (lorsque je ne suis plus en local). Ca semble logique mais j’aimerais maintenant mettre “en-ligne” ce thème afin que tous les visiteurs puissent le voir aussi. J’ai regardé sur le net et partout on parle de transférer le dossier du thème via le client FTP mais où? J’ai essayé de me connecté à l’aide de mon client FTP à mon blog via wordpress.com avec mon login et mot de passe et ce fut sans succès.

    Merci à l’avance pour votre aide!

  5. qiyan dit :

    Super c’est ce que je recherchais pour mon site ! Merci

  6. GNT dit :

    Merci pour ce tuto ! Très utile pour une mise en place rapide… avant de se concentrer sur l’ éssentiel !

  7. Guillaume dit :

    Bonjour,

    j’ai rigoureusement suivi les étapes et je suis bloqué à cause d’une erreur après avoir créé les id mysql dans wp-config: firefox me fait “Erreur lors de l’établissement de la connexion à la base de données”

    C’est peut-être lié au fait que je ne peux accéder à l’interface xampp uniquement par l’url http://127.0.0.1 et non pas http://localhost?

  8. constance dit :

    Un grand merci. Je suis super nulle, mais j’ai quand même réussi. C’est sûr, c’est pas grâce à moi ! :)

  9. manon dit :

    bonjour,
    il m est vraiment impossible de trouver le php.ini dans la bin de apache dans Xampp.
    cela est-il déjà arrivé ?

Quelque chose à Dire ?

Miscélanées
  • Après MagMyPic.com, un site américain qui vous permet d’utiliser un de vos photos perso sur la couverture d’un magazine, c’est au tour de Relay de reprendre l’idée pour un adaptation à la française : Faiteslacouv.com vous permet de faire la “Une” de l’Express, Closer, Entrevue, Marianne, etc.

  • Si vous connaissez déjà les papertoys, vous allez adorer les Nanibird, une création de McKibillo, alias Josh McKible. Faites un tour sur le site www.nanibird.com où vous pourrez télécharger, imprimer, découper et designer votre propre Nanibird en papier.

  • Pour retoucher facilement vos photos essayez donc magmypic.com, photofunia.com ou moonjee.com. Transférez une photo, sélectionnez un effet, quelques secondes plus tard, vous obtenez une photo truquée !

Espace publicitaire
Dernières textures sur Flickr
Textureold-photo-backGraffiti in soft plasterThe Dead Marshesunaciertamirada textures 28DoriathSkyblue_Cloudwhite_2991Skyblue_Cloudwhite_2993Skyblue_Cloudwhite__MG_2997.jpg